Thaïlande : En pleine conférence de presse, le Premier ministre asperge les journalistes de spray désinfectant

Alors qu’il était interrogé sur l’éventualité d’un remaniement ministériel, le chef du gouvernement thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, a été pris d’un geste de colère saisissant le mardi 9 mars : il a projeté du désinfectant sur les journalistes présents à la conférence de presse.

“Y a-t-il autre chose que vous vouliez demander ?” Au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le mardi 9 mars, le Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, répondait aux questions des journalistes, jusqu’à ce que soit abordée la question des postes vacants au sein de son cabinet ministériel. À la mention d’un possible remaniement, le dirigeant a complètement perdu son sang-froid devant les reporters. Après leur avoir intimé avec colère de “ne pas poser cette question”, il s’est levé et les a aspergés de spray désinfectant.

Le dirigeant, qui a pris le pouvoir en 2014 à la suite d’un coup d’État militaire, avait déjà fait parler de lui pour un coup de sang similaire : en 2015, il avait jeté une peau de banane sur un cameraman (voir les images de cette scène). Depuis le mois d’août, le régime thaïlandais fait face à un important mouvement de révolte de la jeunesse, qui demande un changement politique majeur, notamment par le biais d’une nouvelle Constitution et de nouvelles élections.

L’autoritarisme de Prayuth Chan-ocha a déjà été dénoncé par le passé : en 2018, le magazine américain Time lui avait par exemple consacré sa une, se demandant s’il fallait le considérer comme un “démocrate” ou un “dictateur”.