Trump est-il vraiment la solution ?

par Paul Craig Roberts

J’ai prédit en 2016 que la présidence de Trump échouerait, parce que Trump n’avait aucune idée de qui nommer dans son gouvernement et, par conséquent, finirait par être entouré par l’établissement qu’il avait l’intention de renverser. C’est exactement ce qui s’est passé

.Au cours de ses quatre années de présidence, Trump n’a fait qu’un seul bon choix – le général Flynn – et Trump n’a même pas eu le courage de le soutenir.

Les nominations au ministère de la Justice de Trump étaient les pires qu’on puisse imaginer. Il est difficile d’imaginer des nominations pires que celles de Barr, Rosenstein et Wray. Il a fallu une éternité à Trump pour se débarrasser du Comey d’Obama, pour nommer un directeur du FBI encore pire – Christopher Wray.

Wray a poignardé à plusieurs reprises Trump dans le dos, tout comme Barr et Rosenstein, renforçant ainsi sa position auprès de l’establishment. Wray a récemment déclaré au Sénat américain que seuls les Trumpers étaient responsables de «l’émeute» du 6 janvier et qu’il n’y avait pas d’implication d’Antifa et de fauteurs de troubles prétendant être des partisans de Trump. Wray a raconté ce mensonge malgré le fait que le FBI ait arrêté le militant Antifa John Sullivan qui a exhorté à plusieurs reprises les partisans de Trump à entrer au Capitole.

Même le Washington Post anti-Trump a reconnu le fait :

Sullivan a incité à plusieurs reprises les émeutiers à entrer dans le bâtiment et submerger la police, et a semblé convaincre les policiers du Capitole de s’éloigner de la porte vitrée du hall du président de la Chambre, comme le montre sa vidéo. Quelques instants plus tard, alors que Sullivan hurlait des avertissements au sujet d’une arme à feu, l’émeutière Ashli ​​Babbitt est abattue et tuée sur la vidéo par un officier de la police du Capitole.

Comme tout bureaucrate de Washington, le principal intérêt de Wray est de construire son empire. Il a menti au Sénat américain en disant que le terrorisme intérieur se métastase depuis des années. Le 6 janvier n’est pas un événement isolé, a déclaré Wray. Encore pire est à craindre et le FBI, bien sûr, a besoin d’un budget plus important.

Wray a déclaré au Sénat que le FBI considère les «émeutiers» de Trump comme des terroristes domestiques. Même leurs amis et parents les signalent au FBI, et le FBI les arrête aussi vite que possible. En d’autres termes, l’Amérique approuve que le FBI qualifie les partisans de Trump – mais pas les émeutiers d’Antifa et du BLM – de terroristes domestiques. Il n’y a rien de mal à brûler un commerce, mais pas à entrer dans le Capitole.

Et c’est la personne que Trump a nommée directeur du FBI.

Une majorité de républicains soutiennent Trump à la présidence en 2024. Mais en serait-il autrement dans un second mandat de Trump? Probablement pas. Trump a sûrement beaucoup appris sur Washington. Mais où trouverait-il des personnes non établies avec qui créer un gouvernement, et comment pourrait-il les faire confirmer dans leurs fonctions par le Sénat de l’Establishment? Bonne chance.

Trump est un populiste, mais le pays est déjà trop loin pour cela. Un révolutionnaire est nécessaire.

Le Dr Paul Craig Roberts était secrétaire adjoint du Trésor américain sous le président Ronald Reagan et rédacteur en chef adjoint et chroniqueur au Wall Street Journal. Il a été professeur d’économie dans six universités et est l’auteur de nombreux ouvrage

The Political Cesspool