Turquie : Emeutes après le meurtre d’un jeune Turc poignardé par un Syrien (Màj : 2 morts, 80 arrestations, le quartier des migrants évacué)

Des attaques ciblées sont survenues à Ankara en représailles à la mort d’un jeune Turc agressé par un jeune homme d’origine étrangère, présenté comme syrien par une partie de la presse turque. Des images d’une rare violence tournent en boucle sur les écrans de télévision en Turquie. On y voit des centaines de personnes s’attaquer avec rage à des devantures de magasins. « Nous ne voulons pas des Syriens », s’exclament des voix qui s’élèvent de la foule.

Ces scènes glaçantes ne sont pas sans rappeler des épisodes de pogroms qui ont entaché l’histoire du pays. La police est critiquée pour son manque de réactivité et la classe politique reste étonnamment silencieuse. 

Plus la situation économique se dégrade et plus l’hostilité envers les réfugiés s’exprime dans les déclarations politiques jusque sur les réseaux sociaux. Le hashtag #JeNeVeuxPasdeRéfugiésDansMonPays revient régulièrement en tête des sujets les plus partagés sur Twitter

Cette attaque survient à un moment de grande tension dans le pays sur les questions migratoires. Alors que les villes d’Afghanistan tombent une à une aux mains des talibans, la population turque craint d’avoir à gérer une nouvelle vague de réfugiés afghans.

Peur de nouvelles violences

Avec plus de 4 millions de personnes recensées, la Turquie est le pays au monde qui accueille le plus de demandeurs d’asile. Suite aux violences de ce jeudi contre des réfugiés syriens et afghans, 80 personnes ont été arrêtées à Ankara. Une partie des habitants syriens a été évacuée du quartier où se sont déroulées les attaques, tandis que d’autres restent terrés chez eux, dans la peur de nouvelles violences. 

RFI