Un Algérien désigné à la tête d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)

Temps de lecture : < 1 minute

L’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a désigné un nouveau chef et confirmé le décès de son émir historique, l’Algérien Abdelmalek Droukdel, en exhibant son corps dans une vidéo. Il s’agit d’un autre Algérien

En effet, selon SITE Intelligence Group, l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a exhibé le corps de son ancien dirigeant, Abdelmalek Droukdel, dans une vidéo pour la première fois, confirmant ainsi la nouvelle de sa mort.

Le site américain qui surveille les sites djihadistes a affirmé qu’Aqmi avait désigné un autre Algérien, Cheikh Medjahed Yazid M’barek, alias Abou Obeïda Youssef al-Annabi, comme successeur à son ancien émir. Par ailleurs, le groupe terroriste a confirmé le décès de l’otage suisse Béatrice Stockly qui avait été kidnappée à Tombouctou (Mali), en janvier 2016.

Rappelons que les forces françaises avaient abattu, en juin dernier, Abdelmalek Droukdel, chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Le terroriste était une cible majeure lors de l’opération menée par les forces françaises dans la zone frontalière entre l’Algérie et le Mali, exactement au nord des Adras, à 80 kilomètres à l’est de la ville malienne de Tessalit et à 20 kms de la ville algérienne de Timiaouine.

Cette opération antiterroriste a impliqué un module d’hélicoptères qui ont déposé deux commandos au sol, appuyés par une composante aviation. En plus de l’élimination de Droukdel, l’armée française a également neutralisé Toufik Chaïb, un autre émir de l’organisation terroriste, alors qu’il était accompagné “d’un petit groupe” d’hommes.

L’armée française a pu “formellement identifier” son corps, selon le porte-parole de l’état-major français. Notons que la France avait informé plusieurs pays de la tenue de cette opération, afin d’assurer un soutien terrestre et empêcher les terroristes de fuir.

Source: ObservAlgérie