Un ancien propagandiste du KGB explique comment l’Amérique a été déstabilisée et pourquoi le socialisme et les troubles se propagent comme une trainée de poudre

https://phillipschneider.com/former-kgb-propagandist-explains-how-america-was-destabilized-and-why-socialism-and-unrest-are-spreading-like-fire/

Temps de lecture : 4 minutes

Cet article s’applique également si bien à ce qu’il se passe en France que j’ai trouvé judicieux de vous le livrer.

Yuri Bezmenov est un transfuge soviétique et ancien propagandiste du KGB. Au début des années 80, il a été interviewé pour parler du plan soviétique d’endoctrinement des citoyens américains dans le marxisme, un plan qui, selon lui, a été un succès.

Selon Bezmenov , la première étape de la «subversion idéologique» socialiste est la démoralisation de la jeunesse. Au cours de ce processus, une génération d’étudiants américains apprend que les valeurs et l’histoire de leur nation sont fondamentalement corrompues, invalides et immorales.

Grâce à un système éducatif et à des médias qui fournissent une interprétation déformée de l’histoire et de la philosophie, les jeunes Américains ont commencé à perdre confiance en leurs institutions et ont rejeté le patriotisme et la fierté nationale, donnant aux socialistes l’occasion de fournir la ” solution ” via l’autoritarisme de puissants gouvernements.

«Il faut de 15 à 20 ans pour démoraliser une nation. Pourquoi tant d’années? C’est le nombre minimum d’années qui est nécessaire pour éduquer une génération d’étudiants, dans le pays de votre ennemi, exposés à l’idéologie de l’ennemi. En d’autres termes, l’idéologie du marxisme-léninisme est injectée dans la tête molle d’au moins trois générations d’étudiants américains sans être contrebalancée par les valeurs fondamentales de l’américanisme – le patriotisme américain. – Yuri Bezmenov

Les jeunes d’aujourd’hui sont plus exposés à une «éducation» démoralisante que n’importe quelle autre génération de l’histoire. Les campus universitaires sont principalement occupés par des professeurs socialistes et communistes qui apprennent aux jeunes adultes à considérer l’histoire de notre nation et ses valeurs fondatrices avec mépris, où la seule solution à envisager est une transformation sociétale fondamentale.

«Ce que cela signifie fondamentalement, c’est de changer la perception de la réalité de chaque Américain à un point tel que, malgré l’abondance d’informations, personne ne peut tirer des conclusions raisonnables dans l’optique de se défendre, de défendre sa famille, sa communauté et son pays.” – Yuri Bezmenov

Les universités américaines utilisent la diversité et le multiculturalisme comme un bouclier, érigeant une perception selon laquelle les étudiants seraient exposés à une grande variété de points de vue avant d’obtenir leur diplôme. Cependant, le genre de diversité que l’on observe sur les campus universitaires n’est malheureusement que d’apparence.

Les statistiques illustrent la véritable nature de la vie universitaire du 21 e siècle. L’étude la plus récente sur l’identité politique des professeurs d’université a révélé que les libéraux sont plus nombreux que les conservateurs dans un rapport de 11,5 pour 1 , tandis qu’une étude sur les collèges d’arts libéraux a révélé que 39% n’avaient pas de professeurs républicains enregistrés . Enfin, une autre équipe de recherche a trouvé un nombre encore plus grand de professeurs marxistes auto-identifiés que de conservateurs en sciences sociales, dans un rapport de près de 3 pour 1.

Les universités offrent maintenant des cours tels que « L’abolition de la blancheur» et certains professeurs d’université ont été surpris en train de dire à des étudiants d’abandonner leur cours s’ils avaient un point de vue contraire concernant l’actuelle question du changement climatique.

L’analyse de la vie américaine par Bezmenov est encore plus précise aujourd’hui qu’elle ne l’était dans les années 1980. Si vous avez déjà débattu ou tenté une controverse avec un socialiste américain moderne, vous avez rapidement constaté le manque d’intérêt manifeste d’entendre d’autres points de vue. Les jeunes d’aujourd’hui apprennent qu’il est plus important d’avoir une opinion conforme, que de penser de manière critique, d’entendre tous les aspects d’un débat, puis d’évaluer qui a la meilleure logique, les meilleurs faits et la meilleure raison.

« L’exposition à de vraies informations n’a plus d’importance. Une personne qui a été démoralisée est incapable d’évaluer la véritable information ; les faits ne lui disent rien. Même si je le bombarde d’informations, de vérité authentique, de documents, d’images; même si je l’emmène de force en Union soviétique et que je lui montre un camp de concentration, il refusera de le croire jusqu’à ce qu’il reçoive un coup de pied dans son gros cul. Lorsque la botte militaire l’écrasera, il comprendra, mais pas avant. C’est la tragédie de la situation de démoralisation. – Yuri Bezmenov

La deuxième étape du socialisme est la déstabilisation. Une fois que les Américains auront subi un lavage de cerveau adéquat, l’effondrement d’une majeure partie des infrastructures sociétales suivra inévitablement en raison de la nature corrompue et défaillante du système socialiste.

«Cette fois, et il ne faut que 2 à 5 ans pour déstabiliser une nation, dans ce qui compte et qui est essentiel Économie, relations extérieures, systèmes de défense, et vous pouvez voir très clairement que dans certains domaines, dans des domaines aussi sensibles que la défense et l’économie, l’influence des idées marxistes-léninistes aux États-Unis est absolument fantastique. – Yuri Bezmenov

Actuellement, des émeutiers à travers le pays incendient des bâtiments gouvernementaux en réponse à ce qu’ils considèrent comme du racisme au sein des forces de police ayant causé la mort de George Floyd. Alors que nos médias de masse continuent de mettre le feu à la nation en qualifiant les émeutes de «essentiellement pacifiques», la destruction des postes de police et des tribunaux symbolise l’effondrement de la foi dans les institutions américaines.

Une autre expression moderne de l’influence soviétique sur la conscience américaine est Alexandria Ocasio-Cortez, la socialiste le plus clairement affichée du congrès américain. Elle a été approuvée par le sénateur Bernie Sanders qui, dans les années 1980, a passé sa lune de miel en Union soviétique et vante régulièrement les politiques socialistes d’extrême gauche.

Si les socialistes atteignent leur objectif, comme le souligne Bezmenov, notre défense nationale s’épuisera, notre économie se déstabilisera et notre position dans le monde diminuera, après quoi les troisième et quatrième phases pourront s’ensuivre. Une crise nationale entraînera une période de “normalisation ” alors que les gens s’habitueront à une liberté restreinte, aux intrusions de Big Brother et à une dépendance au gouvernement pour des nécessités telles que la nourriture, les soins de santé et le logement justifiées par une période de crise nationale .

«Cela peut prendre jusqu’à six semaines pour amener un pays au bord de la crise. Vous pouvez le voir en Amérique centrale maintenant, et après la crise, qui amène un changement violent de pouvoir, de structure et d’économie, vous avez la soi-disant période de normalisation. Cela peut durer indéfiniment. La normalisation est une expression cynique empruntée à la propagande soviétique. » – Yuri Bezmenov

La lutte politique et idéologique d’aujourd’hui est un témoignage plus vrai de la bataille entre le socialisme et l’américanisme que tout ce que nous avons vu auparavant. Nous avons le choix de défendre la liberté, ou nous pouvons succomber à l’assaut dangereux et irréversible du socialisme américain.

L’avertissement de Yuri Bezmerov à l’Amérique (en anglais)

Le documentaire complet sur Yuri Bezmerov en anglais :

3 Commentaires

  1. Terrifiant, obscène et terrifiant. Quand je songe aux innombrables russolâtres en peau de fesse de la mouvance…

  2. C’est ça foutre la merde, c’est le boulot des services secrets.
    Russes, oui, mais sûrement aussi les américains, ce serait de bonne guerre. Ces derniers ont un argument de poids, la liberté. ( l’idéal de liberté).
    Nous aussi, sûrement 😅

Les commentaires sont fermés.