Un land allemand proscrit les voiles islamiques intégraux dans les écoles, affirmant qu’ils n’ont pas leur place dans une société libre

Temps de lecture : 2 minutes

Le Bade-Wurtemberg, situé dans le sud-ouest de l’Allemagne, a prononcé cette interdiction mardi 21 juillet. Elle s’appliquera aux élèves suivant l’enseignement primaire et secondaire de tout l’État. Le Premier ministre de l’État fédéré a déclaré que “ce type de vêtements n’a pas sa place dans une société libre“. L’État les avait déjà interdits pour les enseignantes.

Le premier ministre du land, Winfried Kretschmann, a déclaré qu’il était rare que des écolières portent une burqa, mais qu’une interdiction était nécessaire pour régler les cas exceptionnels.

M. Kretschmann a ajouté que de tels vêtements, qui sont généralement portés par des femmes et des jeunes filles musulmanes conservatrices, n’ont pas leur place dans une société libre, estimant néanmoins que leur interdiction au niveau universitaire était une question plus complexe.

Les membres du parti CDU au pouvoir en Allemagne demandent depuis longtemps l’interdiction des vêtements islamiques intégraux dans les écoles.

Le parti de gauche des Verts est divisé sur la question, mais dans le Bade-Wurtemberg, les dirigeants des Verts approuvent la CDU, les responsables des partis nationaux Sandra Detzer et Oliver Hildenbrand qualifiant la burqa et le niqab de “symboles d’oppression“.

D’autres membres du parti ont fait valoir qu’une interdiction pourrait attiser les tensions et avoir un impact négatif sur l’intégration culturelle.

Cette interdiction fait suite à un jugement rendu au début de l’année, qui a vu un tribunal de Hambourg annuler sa propre décision sur les vêtements intégraux islamiques.

En février, un tribunal allemand avait annulé l’interdiction du niqab dans une école, après qu’une jeune fille de 16 ans s’est trouvée obligée de montrer son visage aux enseignants.

Les responsables de l’éducation de Hambourg avaient ordonné à la mère de l’élève de veiller à ce que celle-ci ne porte pas le voile à l’école, une décision qu’un tribunal administratif a annulée.

La législation de l’État ne permet pas actuellement aux autorités d’imposer une telle interdiction, selon la Cour.

Le sénateur social-démocrate de l’éducation de Hambourg, Ties Rabe, a immédiatement annoncé qu’il chercherait à modifier la loi de l’État. Chaque land allemand possède son propre ministère de l’éducation, et les seize États ont des lois différentes sur le foulard dans les écoles.

En 2015, la Cour constitutionnelle allemande a annulé l’interdiction générale du port du foulard par les enseignantes, estimant qu’elle était contraire à la liberté de religion. Cependant, huit des États allemands maintiennent des restrictions sur le port du hijab par les enseignantes.

Les pays voisins de l’Allemagne, dont les Pays-Bas, la France, l’Autriche et le Danemark, ont introduit à des degrés divers une interdiction de la burqa .

Dailymail

3 Commentaires

  1. Bravo ! les Teutons enfin un pays qui a des coucougnettes ! Eh ! Micron ! prend un peu de courage pour faire la même chose dans notre Gaule !

  2. le Grand remplacement est un fantasme d’extrême droite, la preuve, des règles interdisant le port du voile,burka etc sont mises en place ici ou là dans les pays européens.

  3. Le Bade Wurtenberg, c’est le Land derrière la frontière, et pour y aller assez souvent, je vois des voilées de plus en plus nombreuses. De la turque, évidemment.
    L’invasion aussi chez nos voisins, et spectaculaire….

Les commentaires sont fermés.