“Un mensonge”: la querelle au sujet du bikini continue

La querelle sur la présumée interdiction du bikini lors du tournoi de Doha se poursuit. Le manager du duo de beach-volley Borger / Sude réagit.

Le duo allemand de beach-volley Julia Sude (à droite) et Karla Borger ne partira pas à Doha. (Photo: Getty Images)

Le manager du duo allemand de beach-volley Karla Borger / Julia Sude a accusé les organisateurs du tournoi de Doha de “mentir” après avoir refusé le code vestimentaire des femmes.

“Ce n’est pas vrai, c’est dans le règlement du tournoi du 16 février”, a déclaré mardi Constantin Adam au SID, se référant au point 10 sur 17. Là, il est dit que les femmes ont l’obligation de porter, à la place des bikinis de sport habituels “par respect pour la culture et la tradition locales des T-shirts à manches courtes et des pantalons jusqu’aux genoux”, même pendant l’entraînement.

L’Association qatarie de volleyball n’est pas d’accord

Lundi soir, l’association de volleyball du Qatar a contredit cette représentation. “Nous tenons à préciser que nous ne demandons pas ce que les athlètes devraient porter lors de l’événement”, a déclaré la QVA à l’agence de presse française AFP, “nous respectons pleinement le code de la FIVB (World Volleyball Federation, ndlr) de conduite et avons montré lors de nombreux événements au Qatar dans le passé, y compris les Jeux mondiaux de plage de l’ACNO, que les athlètes sont libres de concourir en uniformes internationaux comme ils le feraient dans d’autres pays. “

Borger / Sude avaient décidé de ne pas commencer à Doha à cause du code vestimentaire, contrairement à d’autres paires allemandes. “Nous faisons notre travail là-bas, mais on nous refuse notre tenue de travail”, a déclaré Borger: “C’est vraiment le seul pays et le seul tournoi où un gouvernement stipule comment nous devons faire notre travail, et nous le critiquons.” L’annulation a également fait la une des journaux à l’échelle internationale.

Borger / Sude sont presque certaines d’être qualifiées pour les Jeux Olympiques de Tokyo et ont décidé lundi d’organiser un camp d’entraînement de deux semaines en Espagne. La participation à Doha (à partir du 8 mars) ne serait donc pas une option pour le duo, même avec le code vestimentaire habituel. “Mais elles sont heureuses que la pression ait pu changer quelque chose”, a déclaré Adam.

Yahoo ! Nachrichten