Un programme de lavage de cerveau radical bientôt obligatoire en Californie

Temps de lecture : 2 minutes

Endoctrinement radical

Un nouveau projet de loi californien établirait un programme K-12 imposant des cours sur les «quatre “I” de l’oppression» : idéologiques, institutionnels, interpersonnels et intériorisés.

Le projet de loi est passé par le Sénat, et le gouverneur Gavin Newsom devrait le signer selon un éditorial du WSJ .

L’année dernière, l’Assemblée de Californie a adopté son projet de loi sur les études ethniques connu sous le nom d’AB 331 par un vote de 63 voix contre 8. Ensuite, le département d’État de l’Éducation a proposé un programme d’études d’un modèle si extrême et ethnocentrique que la supermajorité démocrate du Sénat de l’État a hésité à le voter. Le programme disait entre autres que «dans les études ethniques, les chercheurs sont souvent très critiques à l’égard du système du capitalisme, car la recherche a montré que les autochtones et les personnes de couleur sont exploités de manière disproportionnée au sein du système.

Le projet de loi avait été gelé, mais les manifestations et les émeutes de ces derniers mois ont donné plus de poids aux fervents partisans de la division raciale de Sacramento. Le modèle de ce programme actuellement sur le site Web du département de l’éducation indique que les cours devrait « créer de nouvelles possibilités de vie post-impériale qui promeuvent des récits collectifs de résistance transformatrice ». 

Parmi les thèmes retenus: « Racisme, droits des LGBTQ, droits d’immigration, accès à des soins de santé de qualité, inégalités de revenus », etc.

Qu’en est-il du cinquième «I» d’endoctrinement?  Une perspective des cours à venir indique ceci : «Les étudiants rédigeront un article détaillant certains événements de l’histoire américaine», dit-il, « qui ont conduit les Américains juifs et irlandais à acquérir des privilèges raciaux .» 

C’est un truc vraiment moche, un gavage forcé pour les adolescents de toutes les théories anti-libérales qui se répandent dans les départements d’études critiques des campus depuis des décennies. La politique d’identité forcée et «l’intersectionnalité» sont en passe de remplacer le nationalisme civique en tant que credo américain. 

Le projet 1619

Le mandat californien est basé sur la réflexion du projet 1619 du New York Times .

Le but du projet 1619 est de recadrer l’histoire américaine en considérant ce que cela signifierait de considérer 1619 comme l’année de naissance de notre nation. Pour ce faire, nous devons placer les conséquences de l’esclavage et les contributions des Noirs américains au centre même de l’histoire que nous nous racontons sur qui nous sommes en tant que pays.

Les conservateurs et les libéraux impartiaux sont alarmés par le fait que les lycées élaborent des plans pour enseigner le «projet 1619», ce récit révisionniste du New York Times sur la race et la fondation américaine, dans les cours d’histoire. La réalité est bien pire encore : le plus grand État de l’Union est en passe de devenir l’un des premiers à imposer des études ethniques à tous les élèves du secondaire, et le programme modèle donne au radical «projet 1619» une apparence modérée et équilibrée.

Ces écrivains ne comprennent pas le capitalisme, le libre marché ou la voie de la destruction  de pays comme le Venezuela. 

Idées d’endoctrinement

  • Le capitalisme est mauvais
  • Les Irlandais et les Juifs ont injustement progressé
  • Nous avons besoin de réparations pour l’esclavage  
  • Nous devons enseigner «des récits collectifs de résistance transformatrice», quoi que cela signifie.

Lire la suite sur : https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/californias-radical-brainwashing-curriculum-soon-to-be-mandatory

4 Commentaires

  1. La contamination de l’université, des rédactions, de la sphère culturelle et du monde associatif par le marxisme et l’immigrationnisme est absolument stupéfiante, pandemique, surtout si l’on considère les bases très solides et l’ancrage des valeurs américaines. Le poison gauchiste, le gramscisme et la peste progressiste ont complètement gangréné la société de la visibilité, exclusive et élitaire. La réélection de Trump est absolument cruciale pour l’ensemble du monde Blanc.

  2. Programme qui sera remplacé par : Racialisme, droits des hétéros, devoirs des immigrés et accès aux armes de qualités pour les blancs grâce au deuxième amendement, etc.

Les commentaires sont fermés.