Une lettre signée FLB revendique des attaques contre des résidences secondaires

Un manoir avait été détruit par le feu à Sarzeau en février 2020. (Archives Alain Dumand)photo 1

Un courrier envoyé par mail au Télégramme revendique une série d’attaques contre des résidences secondaires en Bretagne ces dernières années. Il est signé « FLB ».

Dans un courrier signé « FLB » (Front de Libération de la Bretagne) reçu par e-mail, une quinzaine d’incendies et actes de vandalisme commis en Bretagne « contre des résidences secondaires ou des profiteurs de l’industrie touristique » sont revendiqués.

Des actes qui auraient été commis d’avril 2017 à août 2021, un peu partout en Bretagne : à Saint-Malo, Fréhel, Lancieux, Fouesnant, Névez, Pleumeur-Bodou, Rosporden, Saint-Quay-Portrieux, Sarzeau, Dinard, Pont-Aven, Le Bono, Trégastel et Trédarzec.

Ces dates font notamment référence à des incendies de maisons secondaires qui étaient inoccupées au moment des faits. Mais également à des feux ayant ravagé une entreprise de transport en commun, ou encore 22 bateaux sur les pontons des Bas Sablons à Saint-Servan (35).

22 bateaux avaient été touchés par des incendies en avril 2017 à Saint-Servan. (Archives Philippe Delacotte)

« Bretagne libre ! »

Le tract, se termine par ces mots : « Soutien aux Bonnets Rouges victimes de l’acharnement judiciaire français ! Bretagne libre ! ». Il est signé Anna Lagadec – vraisemblablement un pseudo – pour le Kuzul Meur, le grand conseil.

Si le FLB est véritablement derrière ces incendies et dégradations, cela fait quarante ans qu’il n’a pas fait parler de lui. Dans les années 70, cette organisation indépendantiste avait été particulièrement active. Elle avait plastiqué l’antenne de l’ORTF au Roch Trédudon en 1974 ou encore une aile du Château de Versailles en 1978. Plus récemment, en janvier de cette année, l’incendie d’un engin de chantier travaillant sur la RN 164 près de Rostrenen a été revendiqué par le FLB chez nos confrères du Poher Hebdo.

Le Télégramme