« Vaincre ou mourir » à Vernon : « J’étais en larmes et pourtant, je joue dedans ! »

Francis Renaud, l’acteur vernonnais d’adoption, est à l’affiche de « Vaincre ou mourir », en avant-première au cinéma théâtre de Vernon, jeudi 8 décembre 2022. Premier film inspiré d’un spectacle du Puy du Fou, « Vaincre ou mourir » revient sur la guerre de Vendée, en 1793.

Depuis 2019, Francis Renaud réside à Vernon, terre d’accueil après des problèmes personnels. Ce jeudi 8 décembre 2022, à 20 h 15, le cinéma de la commune diffusera en avant-première Vaincre ou mourir, où l’acteur incarne un paysan au cours de la guerre de Vendée, guerre civile pendant la Révolution française au XVIIIe siècle.

Quelle est l’histoire de « Vaincre ou mourir » ?

« Je ne connaissais pas du tout cette histoire parce qu’on ne nous la raconte pas à l’école. C’est dommage parce que c’est un pan extrêmement important de la Révolution française. Louis XVI se fait guillotiner en janvier 1793 et, en mars, tous ces insurgés vont faire front pour refuser les réformes qui viennent de la République, notamment la conscription des jeunes. On demande aux jeunes paysans d’aller se battre dans l’est de la France pendant que les petits bourgeois sont exemptés. C’est un film historique sur la guerre de Vendée, une guerre civile entre les catholiques royalistes et les Républicains, d’une sauvagerie extrême.

Le film montre véritablement tout ce qui s’est passé, la souffrance de ces paysans face à un Jean-Baptiste Carrier qui a été un homme politique effroyable. Il a fait noyer près de 5 000 personnes, hommes, femmes, enfants, personnes âgées. C’est la baignoire nationale, très tabou à Nantes. Ce sont des Français face à des Français, qui vont se retrouver dans un génocide, c’est tragique. Le film porte cette bravoure et cette tragédie à la fin. Le dernier quart d’heure, tu es cloué jusqu’à la fin du générique. J’étais en larmes et pourtant, je joue dedans ! Ça ne m’était jamais arrivé. »

« Il y a des plans sublimes, avec beaucoup de poésie »

Quelle est l’origine de ce film ?

« Au départ, le réalisateur Paul Mignot veut faire un documentaire. Avec les acteurs, on lit le scénario. On se dit qu’il y a une matière magnifique et on pousse Paul à en faire son premier long-métrage. Il a réalisé un film époustouflant, il y a des plans sublimes, avec beaucoup de poésie, dans ce champ de bataille qui dure 2 heures. C’est inspiré d’un spectacle du Puy du Fou, “Le dernier panache”. Le film est une production de Puy du Fou Films, la première adaptation d’un spectacle du parc au cinéma. C’est à l’américaine, avec une vraie envergure, 60 000 costumes, 200 chevaux. »

Ce jeudi 8 décembre, le film est diffusé en avant-première, à Vernon…

« Oui, je serai là ! Je présenterai le film au début. Puis on verra à la fin si les gens veulent qu’on discute, que j’en raconte plus par rapport au film. J’aime beaucoup le 4 cinémas théâtre. Ce sont des cinémas de province qui devraient exister encore, en dehors des multiplexes. C’est un endroit atypique, très beau. Dommage qu’il doive fermer avec l’arrivée du grand cinéma en 2025. Il y a toute une histoire à travers ce cinéma, des Vernonnais qui y ont vu des films, vécu des émotions. »

Sortie nationale le 25 janvier 2023.

Paris-Normandie