Vatican : Le Saint-Siège fait campagne pour l’annulation de la dette africaine, pour une question de justice et en raison du Covid-19

Alors que le G20 a annoncé une nouvelle extension pour six mois du moratoire sur les intérêts de la dette des pays les plus pauvres, les appels se multiplient pour aller plus loin et accorder une annulation. Le Vatican prendra part à ce mouvement : mercredi 7 avril, le dicastère pour le service du développement humain intégral et la commission Covid-19 ont annoncé le lancement d’une campagne pour l’annulation de la dette des pays africains. Le plaidoyer sera mené auprès des institutions financières internationales et des gouvernements des pays créanciers. Localement, cette campagne devrait être relayée par des organisations comme Caritas Afrique.

Il est fait référence à la campagne du Jubilé. Lancée au milieu des années 1990 par une coalition d’Églises et de mouvements d’inspiration chrétienne, elle avait joué un rôle déterminant dans l’allègement des dettes décidé au tournant du millénaire.

Si l’épidémie de Covid-19 a relativement épargné le continent africain, avec « seulement » 4,3 millions de contaminations et 114 000 décès, son impact économique et social s’avère en revanche considérable. L’an dernier, le continent a enregistré sa première récession depuis vingt-cinq ans. Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), le taux de croissance en 2021 devrait atteindre 3,4 %, soit moins que toutes les autres régions du monde.

Le Monde