White Boy Summer : La nouvelle ligne de vêtements du fils de Tom Hanks épinglée pour racisme

La nouvelle collection de vêtements du fils de Tom Hanks fait beaucoup parler d’elle sur les réseaux, alors que certains y voient des codes esthétiques ouvertement racistes.

Si Tom Hanks est sans doute considéré comme l’un des mecs les plus sympas du cinéma hollywoodien, cela n’empêche pas son fils Chet Hanks de s’attirer quelques critiques. En effet, sa nouvelle collection de produits dérivés, surnommée « White Boy Summer », est accusée de véhiculer des codes nazis et racistes.

Composés essentiellement de noir et de blanc, ces casquettes, t-shirts, pulls, shorts et même cuissardes de vélo sont critiqués par la toile notamment pour la typographie des lettres. Elle rappellerait la police de style gothique des nationalistes blancs. Elle est également similaire aux polices Fraktur, qui étaient utilisées dans l’Allemagne nazie, notamment sur la couverture du livre Mein Kampf d’Hitler.

Chet Hanks, que l’on connaît aussi sous son nom de rappeur Chet Haze, explique avoir inventé le nom « White Boy Summer » pour sa collection comme un jeu de mots par rapport à la chanson de Megan Thee Stallion, « Hot Girl Summer » (2019). « J’ai juste ce sentiment que cet été est sur le point d’être un été de garçon blanc », a-t-il déclaré. 

« Prenez-le comme vous voulez, je ne parle pas de Trump, de blanc type Nascar. Je parle de moi, (rappeur) Jon B. Jack Harlow, garçon blanc, vous voyez ce que je veux dire ? Faites-moi savoir si vous pouvez vibrer avec ça, et soyez prêts. Parce que je le suis. » Dans une vidéo postée quelques jours plus tard, il a clarifié : « Vous savez ce qui n’est pas White Boy Summer … c’est d’avoir de la mauvaise volonté ou des préjugés envers toute personne d’un milieu, d’une race, d’un mode de vie différent du vôtre. »

Ce mardi 30 avril, le jeune homme de 30 ans a annoncé qu’il lançait également une gamme de produits dérivés « Black Queen Summer », en utilisant la même police de caractères. « Je veux voir des garçons blancs et des reines noires porter les chemises les uns des autres », a-t-il déclaré dans la vidéo qui présentait les nouveaux modèles.

The Guardian