Zambie : L’incroyable programme spatial des Afronautes

En 1964, le professeur Edward Makuka Nkoloso affirme qu’il peut battre les Soviétiques et les États-Unis dans la conquête de l’espace. Il tente de convaincre son gouvernement de créer un programme spatial national afin d’envoyer un homme dans l’espace, puis, à terme douze astronautes et dix chats sur la planète Mars.

Le terme « Afronautes » , inventé par le professeur, désigne les participants au programme. Le gouvernement zambien n’apporte pas de soutien à Nkoloso et le projet s’éteint sans donner de résultat concret. Nkoloso a mis en place un centre d’entraînement à 11 kilomètres de la capitale Lusaka, où les volontaires, vêtus de combinaisons et de casques de l’armée britannique, se sont relayés pour monter dans un baril de pétrole de 167 litres et descendre une colline en rebondissant sur un terrain accidenté.

Une autre partie de l’entraînement consistait à accrocher leurs balançoires à corde à la hauteur de leur arc pour simuler l’apesanteur. Selon Nkoloso, ces exercices permettraient aux hommes de s’entraîner à la sensation d’apesanteur lors de leur voyage dans l’espace et de leur rentrée dans l’atmosphère.

Il a écrit un éditorial pour un journal à grand tirage dans lequel il a révélé comment il avait demandé à l’Unesco une subvention de 7 millions de livres sterling pour financer son programme spatial, et comment il avait instruit les missionnaires de ne pas imposer le christianisme aux habitants natifs de Mars s’ils n’en voulaient pas.

Malheureusement, les fonds de l’Unesco n’ont pas été versés et pour aggraver les choses, l’un des astronautes, une jeune fille de 17 ans surnommée “la fille de l’espace”, est tombée enceinte et a été ramenée chez elle par ses parents.

Cette histoire a inspiré le réalisateur ghanéen Nuotama Bodomo pour réaliser ce magnifique court-métrage :

En 2012, cette aventure a aussi inspiré la photographe espagnol Cristina De Middel pour cette série de photos.

Boldy going: An 'afronaut' models his helmet in one of shots to celebrate the ill-fated Zambian space programme of 1964
Mission control: Nkoloso asked Unesco for a £7,000,000 grant and instructed missionaries to not force Christianity onto the native Martian inhabitants if they didn't want it
Destination Mars: The brains behind the programme grade-school Edward Makuka Nkoloso pledged to launch a rocket that would send twelve astronauts and ten cats to Mars
Target: Nkoloso claimed his country would not only beat both the Americans and Russians to the moon, but do it within a year
Drum roll: Part of the afronauts' training involved climbing into a 44 gallon oil drum and being rolled down a hill bouncing over rough ground
Close encounters: One of the daring afronauts comes into contact with a unusual life-form
The right stuff: An afronaut dreams of the impending mission to Mars
Space junk: The ambitious project never got off the ground and the debris has remained in situ ever since

Dailymail

Commentaires fermés.